Solliès-Ville Un village provençal tourné vers l’avenir !

  • Solliès-Ville
  • Solliès-Ville
  • Solliès-Ville
  • Solliès-Ville

Accueil du site > CULTURE > Nos traditions

Nos traditions

La Cérémonie des Apôtres

 

 Grâce aux généreux legs des frères Maunier, fait le 18 septembre 1723, de deux propriétés sises, l’une à Solliès - Pont, l’autre à La Crau ; le jour de la Saint - André le 30 novembre, une distribution de pain à la population avait lieu devant l’église après la bénédiction. Dans ce testament il est ordonné que soit remises et données annuellement et perpétuellement trois charges de blé pour être transformées en pain et distribuées le jour de la saint - André. A cette première distribution s’ajoutent plus tard deux autres. L’une la veille de Noël le 24 décembre et l’autre le 26 décembre.

 La veille de Noël, les autorités, les conseillers et tous les notables se réunissent à la mairie avec douze enfants (douze apôtres) choisis parmi la population la plus nécessiteuse. On leur donne 1 kilo de viande, deux pains, des figues et des noix. Au fil du temps des hors d’œuvre et des légumes compléteront cette obole. On distribue aussi à chacun une bougie blanche, symbole de lumière, de nativité.

 Aujourd’hui la cérémonie a lieu le 24 décembre à 17 h précises. Douze enfants sont choisis parmi les familles de Solliès - Ville. Revêtus d’aubes blanches, ils participent au défilé aux flambeaux. Les offrandes faites, à ces douze Apôtres, ont un peu changé mais ils ont toujours de quoi faire un très bon repas de Noël. Chacun se transmet une flamme, de bougie en bougie, écoute l’évocation des frères Maunier, partage une collation faite de vin et biscuits du terroir et une baguette de pain est remise à chaque personne assistant à cette cérémonie.

 

Fête Votive
Oratoire

oratoire
 

Saint Loup, saint patron des Sollièsains (ou Sollies-Villains)
Né à Toul au V siècle, moine au monastère de Lérins, évêque de Troyes il y chassa Attila qui ravageait les Gaules. Saint Loup mourut en l’an 478. Plusieurs miracles lui sont attribués.

 Autrefois le jour de la Saint Loup, les garçons allaient cueillir du fenouil dans la colline pour ensuite le distribuer à toute la population qui se rendait en procession à la Chapelle Saint Loup. Chacun faisait alors bénir son bouquet de fenouil. Après la messe commençait la fête…

 La chapelle Saint Loup construite au XVII siècle était situé à l’entrée du village, on l’a remplacée par un oratoire, dédié au saint, au moment de l’élargissement de la route.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF