Solliès-Ville Un village provençal tourné vers l’avenir !

  • Solliès-Ville
  • Solliès-Ville
  • Solliès-Ville
  • Solliès-Ville
  • Solliès-Ville

Accueil du site > CULTURE > Histoire et Patrimoine

Histoire et Patrimoine

Les communes actuelles : Solliès-Ville, Solliès-Pont, Solliès-Toucas et la Farlède (autrefois Solliès-Farlède) ne formaient qu’un seul et même village. Suite à la demande de la population en 1792, la convention décida le découpage en quatre communes. Le 19 germinal an VII (8 avril 1799). Chaque village sera délimité et s’administra seul.

 Au XVIéme siècle, Solliès-Ville, la ville mère, voit peu à peu descendre la population dans la vallée et se concentrer autour du Gapeau offrant énergie et fertilité. De part et d’autre des hameaux se forment pour devenir plus tard des paroisses puis des communes : La Farlède, (farléto en provençal, le fenouil surnom donné à une famille soit disant un peu gênante), Solliès-Pont pour ses nombreux ponts le long du fleuve, le troisième et dernier, Solliès-Toucas dont l’origine est due à deux génois, les frères Tocasso qui se fixèrent sur les rives du Gapeau.

village 1 765x570



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF